Faut-il encore et encore expliquer le rôle essentiel des abeilles dans la nature et donc dans le jardin ? Bon d’accord…

Les abeilles, il en existe plus de 1000 espèces différentes. Bien sûr, dès que l’on parle ‘abeilles’, nous, le genre humain, on pense à l’abeille domestique (apis mellifera), celle à qui on pique le miel. Celles-là, vivent dans des ruches que nous installons et quand le cadre de corps est bien plein de miel et de couvain, on place une hausse et c’est à partir de ce moment que l’on commence à récupérer le miel que l’on étale sur nos tartines. Sauf, que… Sauf que, il faut bien y regarder à deux fois, car cette année caniculaire est aussi compliquée pour les abeilles. Si l’on est capable de leur voler tout leur travail et entendez par-là, toutes leurs réserves de nourriture… Nous devons être aussi capables de les accompagner en cas de difficultés. Et quand la nourriture vient à manquer, faut-il les laisser se débrouiller au risque de voir toute la colonie se décimer ou faut-il leur apporter à manger ? Pas d’hésitation, poser un pain de sucre sur le dessus du corps de la ruche en y déposant au préalable une grille à reine, pour que cette dernière reste dans le corps de la ruche et continu son rôle dans ses quartiers. S’il n’y a pas d’eau à proximité de vos ruches, placez une coupelle d’eau histoire de leur facilité un peu la vie, même si les abeilles sont capables d’aller à près de 4 kilomètres autour de leur maison. On accompagne, et au nombre de fois où il a été possible de récupérer du miel… C’est quand même la moindre des choses de leur renvoyer l’ascenseur, non ? Un jardin, ce petit monde ne peut pas tourner rond sans abeilles, et sans abeilles, il tournerait plutôt court.