Un petit nettoyage du côté de la serre en verre ne serait pas un luxe ? Allez, on y va doucement mais sûrement…

 

Bon ok, on la remet d’aplomb la serre, du coup il faut balayer, astiquer, éponger les vitres au savon noir, biogriffer le sol… Rassurez-vous, c’est pas très compliqué : on vous explique tout ça sur la vidéo de la semaine. Mais après ? On fait quoi après ?

Si vous vous trouvez au Nord de la Loire et si votre serre en verre n’est pas chauffée, sa deuxième vie prend alors effet car elle reste idéale pour l’hivernage des plantes cultivées en pot et peu rustiques comme les agrumes et autres plantes méditerranéennes. Cela dit, n’hésitez pas à ajouter des protections supplémentaires autour des pots histoire que les racines ne se les gèlent pas de trop !! Laissez tout de même une petite place de terre accessible pour vos prochains semis en place, comme les salades qui peuvent intervenir dès la mi-janvier ! Si votre serre est chauffée et que les températures nocturnes ne descendent pas sous les 15°C, tout est permis ou presque : aubergine, concombre, courgette, haricot, poivron, tomate, salade, radis… Espacez suffisamment les plantes pour que chacune capte assez de lumière, car cet élément est essentiel à leur développement, et bien sûr suivez l’arrosage car aucune plante ne peut vivre sans eau.   

Si votre serre en verre est située au sud de la Loire, la culture continue… Et vous pourrez d’ici peu semer les choux brocolis, les choux-fleurs, les radis, les scaroles par exemple.

Si la saison est au nettoyage, une serre en verre à son propre calendrier des semis et de gestion de légumes sur toute l’année. Cela dit, prenez soin du sol, gardez le vivant car c’est lui qui fera la qualité de vos légumes, de votre nourriture !