La Fraise, on peut se la ramener au jardin, au balcon et à la terrasse. Mais surtout, c’est le bon moment de la planter pour en profiter le plus rapidement possible.

 

Si dans l’antiquité, on trouve la Fraise sauvage en Amérique et en Asie, en France, c’est au Moyen-Âge que l’on voit apparaître la fraise des bois dans les jardins et les potagers.

La grosse Fraise que nous plébiscitons de nos jours, celle-là, ne fait son apparition qu’en 1713, grâce à l’Officier de Marine du nom de Frézier…. Tiens, tiens drôle de nom !

La fraise n’est pas véritablement ce qu’on peut appeler un fruit. A proprement parlé, les fruits sont les petites graines jaunes que l’on trouve sur la surface de la chaire, ce sont les akènes. La partie rouge ou blanche et charnue que l’on croque à belle dent n’est en fait que le réceptacle de la fleur !

Une fraise pèse en moyenne 10 grammes, elle est riche en vitamine C, et c’est l’un des fruits les moins caloriques, du coup, on peut en manger sans se priver. D’ailleurs, pour garder ses vitamines, préférez d’abord la passer sous l’eau, puis seulement après l’équeuter et la couper. Surtout, ne la laissez pas tremper au risque de la gorger d’eau car là… Adieu le goût.

On la consomme crue ou cuite et classiquement en version sucrée. Mais salée, elle est assez surprenante par exemple avec la mozza, histoire de changer de la tomate-mozza ! A la poêle avec un peu d’huile d’olive, on la fait revenir doucement, puis on verse le tout sur des tranches de mozza, on cisèle du basilic frais, un tour de moulin à poivre, un filet de balsamique et quelques pignons de pin… ça change et on parie que vous allez en raffoler ?  A vos envies !