Lundi, des patates, mardi des patates...

Plus souvent appelée ‘patate’, la pomme de terre est cultivée dans plus de 150 pays du Monde. 

D’ailleurs, elle nous est tellement habituelle, que le mot ‘patate’ est carrément rentré dans notre langage commun.

Si bien que se faire gentiment traiter de ‘patate’ met fort bien en lumière notre maladresse. Le fait de ‘mettre une patate’ ou de ‘se prendre une patate’ illustre très bien le fait de donner un coup de poing ou d’en prendre un. Il y a aussi les terrains de jeux extérieurs que l’on peut qualifier de ‘champs de patate’ tant ils sont parfois bosselés et en très mauvais états. Un objet ou un vêtement de forme ‘patatoïde’ va effectivement imager une forme non définie, pas finie.

Si tous ces qualificatifs sont un tantinet négatifs, le mot ‘patate’ peut aussi inspirer l’inverse avec, par exemples, ‘avoir la patate’ et donc être en super forme ; ou encore ‘avoir une patate sur le compte’, pour dire que l’on a de l’argent de côté.  Patate, c’est aussi le nom d’un village d’Equateur…

La patate doit sa popularité du fait de ses qualités nutritives importantes et de sa facilité de culture, on peut la cultiver quasiment à toutes les latitudes. Elle fait partie des aliments de base de l’humanité et elle figure parmi les légumes et féculents les plus consommés au Monde, c’est la principale denrée alimentaire non céréalière !

Originaire de la Cordillère des Andes au Pérou, la consommation de la pomme de terre remonte à plus de 8 000 ans. Elle a été introduite en Europe à la fin du 17ème, par les Conquistadors espagnols après leur découverte de l’Amérique.

Si vous en avez gros sur la patate, faites vous plaisir en dégustant une bonne purée, un gratin dauphinois ou encore des galettes !