Le temps des jacinthes est arrivé ! 

On les adore dans tous types de contenants, du verre, du zinc, des contenants évasés. On les installe dans du terreau, dans de l’eau ou de l’eau en mélange avec de jolis petits galets. Bref, on est gaga des jolies petites fleurs bouclées en forme de clochettes, de ses couleurs aux tons roses, blancs, bleus, rouges, violets, jaunes ou encore oranges et de ses effluves ! Ah son parfum… il embaume la maison et enchante l’air.

Mais, au fait… Pourquoi certaines jacinthes sont si en avance et donne leur floraison au début de l’hiver alors que d’autres fleurissent seulement en fin du printemps ? C’est un jeu entre le producteur et le végétal. Et le jeu consiste à tromper le végétal en lui faisant croire que l’hiver est passé et que le printemps est arrivé. Il est malin le producteur, parce qu’il sait que les jacinthes se développent lorsque les températures froides deviennent plus clémentes, il sait que la plante pense alors que c’est le retour du printemps, et du coup, développe sa floraison.

Et voilà, notre bulbe forcé ! Mais après la floraison, que fait-on avec ce bulbe forcé ?

Il suffit de couper bien à ras les fleurs fanées mais surtout de laisser le feuillage vert en place. C’est là le secret d’une bonne reprise : le bulbe est le réservoir d'énergie de la plante, et pour reconstituer cette énergie, ce sont les feuilles qui vont réaliser cette action. Du coup, on continue les arrosages sans excès. Lorsque le feuillage est jaune, là et seulement là, il est possible de le couper. Puis, vous pouvez installer le bulbe forcé dans le jardin, dans une autre balconnière ou un autre contenant avec un terreau neuf. Et il est à parier que sous deux ans, ce même bulbe qui avait été forcé redonnera des fleurs, mais évidemment à la période normale de sa floraison. Profitez bien.