L’été est officiellement en place ! Le temps des vacances arrive…

Et pour les plantes du jardin, l’été est synonyme de suivi d’arrosage ! Bon, c’est sûr que le bon plan pour partir tranquille : c’est tata Lucette ou Mamie Germaine ! Quoique… des fois, on retrouve les plantes complétement noyées ! A vouloir trop bien faire parfois on en fait des tonnes et du coup, trop d’eau par souci qu’elles n’en manquent pas, peut tout simplement les faire crever.

Il existe nombre de solutions. La première, pour vos plantes vertes ou de terrasse-balcon, consiste à les bassiner juste avant le départ. Le bassinage est simple, on plonge tout le contenant dans une bassine d’eau, tant que des bulles d’air éclatent à la surface de l’eau on maintient le pot sous l’eau. Et dès que la surface redevient lisse, on égoutte le pot. On les dispose plutôt à l’ombre, en veillant à ce qu’elles puissent quand même voir la lumière du jour. Dans chaque soucoupe, on verse des billes d’argile qu’on recouvre d’eau et on dépose le contentant dessus. Par capillarité, l’eau va apporter l’hygrométrie, l’humidité, nécessaire. L’arrosage automatique, l’irrigation goutte à goutte, est adaptée aux petites surfaces, avec un programmeur, c’est facile. L’eau gélifiée s’insère dans le terreau au contact duquel elle se transforme, petit à petit, en eau. L’astuce de la laine imbibée est facile pour les plantes d’intérieur. En plaçant un récipient d'eau au-dessus de la plante, on relie le fil de laine du récipient d’eau jusqu'au pot de la plante. Par capillarité, la plante reçoit un apport d'eau régulier. Facile, non ?