Du verger jusqu’à l’assiette… Il n’y a qu’un pas à faire ? 

Ok, mais comment ? Tout dépend évidemment de votre espace de culture.

Si vous avez un champ, vous pouvez alors envisager un verger avec des arbres de hautes tailles. Mais, on est bien d’accord, ça ne court plus les rues, ces grands vergers personnels !

Alors, heureusement, les plantes fruitières ont plus d’un tour dans leur sac… En fait, il existe une multitude de sortes de formes d’arbres allant de très grandes tailles jusqu’aux fruitiers nains. Alors, n’ayez crainte, il est certain que vous trouverez votre bonheur, un bonheur adapté à votre chez vous !

Pour bien comprendre et bien vivre avec votre plante, il y a deux ou trois éléments à avoir en tête.

D’abord, le fait que les 95% des arbres et arbustes fruitiers sont des plantes de soleil, est à prendre en compte. Si vous avez des coins à l’ombre, les Myrtilles seront adaptées mais il leur faut de la terre de bruyère ! En second point : le sol, mais on vient d’en parler. Et le troisième point est de noter que tout ce que la plante développe en partie aérienne, et bien, il y en a autant sous la terre. Imaginez vous un sablier, la première partie est ce qu’on voit à l’œil nu, et la deuxième partie est sous terre ! Alors les petits pots pour cultiver de gros sujets, c’est juste pas possible, la plante ne peut pas s’y développer correctement. Du coup, la logique est simple, petits espaces : petits fruitiers, grands espaces : petits et grands fruitiers !

Et pour les récoltes, les grands arbres demandent une dizaine d’années, les plus petites, au moins cinq ans…Et oui, la nature a du temps !