La feuille d'automne emportée par le vent, en rondes monotones tombant, tourbillonnant… C’est l’automne, et les feuilles tombent, tombent et retombent !

 

En attendant la neige, c’est les feuilles qu’on laisse tomber, par contre pas facile d’en faire des boules ! Y’en a qu’on essayait, ils ont eu des problèmes… Mais qu’est-ce qu’on peut en faire de ces feuilles ? Surtout : pas les emmener à la déchetterie ! Les feuilles sont une mine d’or pour votre jardin. D’abord, elles peuvent aller en priorité au compost car dans le compost on manque souvent cruellement de matières sèches, appelées aussi matières carbonées ou matières brunes ! Comme elles sont tombées au sol, qu’elles sont jaunes, oranges, ou rouges : elles sont sèches et bien sûr, vous le savez pour avoir un compost équilibré, il faut y mélanger moitié de déchets verts, appelés aussi déchets humides ou déchets verts, avec moitié de déchets secs… Tadadam : les feuilles mortes, donc ! Si vous en avez beaucoup, vous pouvez aussi les déposer sur la terre nue de votre potager, à la manière de la forêt, les feuilles vont se décomposer sous l’action de la pluie, du soleil, de la neige pour finalement nourrir le sol. Vous pouvez les utiliser en paillage sur les rosiers et sur toutes les nouvelles plantations faites sur la saison. Si vous n’avez pas fait de plantation, laissez alors les feuilles pas seulement autour du tronc, laissez-les au sol jusqu’à l’aplomb des branches, leur décomposition apportera de la nourriture à vos végétaux. Le paillage peut se faire aussi sur la surface du terreau de vos plantes en pot ! Pour aider la faune du jardin à passer un hiver tout doux et abrité, vous pouvez aussi faire, de-ci, de-là, des petits tas de feuilles mélangés à de petits branchages. Les feuilles peuvent aussi être séchées pour réaliser de très belles décorations naturelles pour les fêtes de fin d’année, non ?