Elles sont belles les fougères

Les fougères existent depuis plus de 390 millions d'années avant notre ère… ça calme, non ? 

Les fougères arborescentes, celles avec un « tronc » se trouvent pour la plupart du temps dans les forêts chaudes et humides des tropiques ou dans les régions aux climats s’y rapprochant.

Sur tout l’hexagone, on trouve près de 50 fougères qui poussent spontanément en sous-bois. Ces fougères vivaces et rustiques, ont pour certaines des feuillages persistants et pour d’autres des feuillages caducs qui disparaissent l’hiver.

Du coup, dans nos jardins, les fougères se placent sous les arbres et les arbustes, dans les petits jardins exposés au nord ou à l'ombre des murs au bord des bassins.
En intérieur, la fougère nid d’oiseau (Asplenium nidus) et la fougère de Boston (Nephrolepis), apportent leur graphisme avec des feuillages bien différents. On les installe dans les maisons car ces deux végétaux tropicaux supportent très mal une température inférieure à 10°C. Et en plus, la fougère de Boston fait partie des meilleures plantes dépolluantes.

Pour ces deux fougères, une exposition a la lumière vive est conseillée par contre il ne faut pas de soleil direct qui pourrait brûler le feuillage. Du coup, en plaçant votre végétal juste derrière le voilage de la baie vitrée, elle serait dans son élément ! Penser à faire pivoter le pot sur lui-même pour que la plante reçoive la lumière sur toute sa circonférence. Côté soin, laissez sécher la terre entre deux apports d’eau et pensez à apporter un engrais plantes vertes selon les indications notées sur le contenant. Le plus important est de se rappeler que les fougères prennent leurs origines dans des forêts tropicales humides, elles ont donc un grand besoin d'hygrométrie. Pour reconstituer cette humidité de l’air, une vaporisation d’eau non calcaire à température ambiante est recommandée tous les jours. Le nettoyage de la plante est très simple, il suffit de couper les frondes fanées.