Conserver les aromatiques

Les herbes aromatiques apportent des saveurs au moindre plat, rehaussent le goût et titillent les papilles comme pas deux ! 

Alors franchement pourquoi s’en priver et ne pas en consommer toute l’année ? Si en plus vous les cultiver au potager, alors là, la question ne se pose plus : il faut les conserver ! A vous les fines tiges de la ciboulette, les feuilles du basilic ou de la coriandre, les branches de thym, de romarin, de sauge… Comment faire pour être sûr de garder les saveurs ? On congèle, on sèche, on fait quoi avec qui ?

En matière de conservation, c’est comme au jardin, il est possible de diversifier !

Il y a la congélation qui est top pour les herbes fines comme le basilic, la coriandre, la ciboulette, la ciboule, le persil. Vous pouvez procéder simplement en hachant menu les feuilles, en les plaçant dans des poches au congélateur. Mais pour varier, vous pourriez en faire des glaçons ! C’est simple, il suffit de couper finement les feuilles, d’en remplir le bac à glaçon, de mettre une goutte d’eau dans chaque petit compartiment, et le tour est jouer. Vous pouvez procéder aussi avec le bac à glaçon mais en réalisant un pesto de basilic, de roquette, de persil, de coriandre… Faites selon vos envies.

Pour les plantes qui développent du bois comme le romarin, le thym, la sauge, l’estragon, le laurier-sauce… Coupez les tiges et faites-en des bouquets à suspendre, la tête en bas et placez-les dans une pièce sèche, aérée. A cette occasion, vous pouvez composer vos bouquets garnis avec en mélange une branche de chacune de ces plantes !  Comme cela, cet automne, vous allez pouvoir faire mijoter de bons petits plats aux effluves du jardin ! Les aromatiques, on en profite toute l’année et ça, c’est plutôt très cool.