Avoir des fleurs à profusion et dans le style champêtre, c’est possible et c’est pas bien compliqué !

 

La question se pose ? Mais qu’allez-vous faire de ce petit bout de terre qui d’habitude part en friche ? Eh bien, pourquoi pas une friche fleurie ou plus précisément une praire fleurie et champêtre !

L’avantage, c’est que l’entretien reste toujours limité mais, le petit plus, c’est que vous profitez visuellement d’un tapis de fleurs et vous avez des fleurs à couper pour réaliser des bouquets !

Afin que les fleurs poussent, il est préférable que votre emplacement soit situé en plein soleil. La terre doit être meuble, il faut donc un peu la préparer.

Les semis effectués entre mars et juin, se font avec des mélanges de graines comportant des fleurs annuelles comme les Coquelicots, les Cosmos, les Myosotis, les Zinnias ou des fleurs vivaces qui n’aiment pas subir les gelées comme les Achillées, les Marguerites, les Centaurées ou encore des graminées comme les Fétuques.

Le semis se fait à la volée tout simplement, avec une griffe on ameublit la terre et on enfonce les graines. Un petit arrosage par-dessus pour fixer les graines, puis les arrosages suivants seront faits par l’eau du ciel.

Si vous avez une grande prairie, avec votre tondeuse, pourquoi ne pas créer une petite allée cheminant au beau milieu des fleurs ?

En fin de saison, vers octobre, il suffira de faucher votre prairie une fois que vos fleurs auront fini leur floraison, et laissez même encore un peu de temps, le temps de monter en graines.

En laissant la coupe sécher au sol, les graines ont la bonne idée de retomber et de réensemencer la terre. Par contre, une fois que les végétaux sont complétement secs sur le sol, ramassez-les et déposez-les le compost, la prairie n’aime pas les sols trop riches.

Il y a de très grande chance pour que les fleurs de votre prairie réapparaissent au printemps prochain !