Nous nous rapprochons doucement mais sûrement vers le temps des tomates-mozza-basilic !

La plante est aussi appelée Basilic aux sauces ou Herbe royale. On le retrouve bien sûr dans la cuisine italienne, tomate-mozza oblige, mais aussi dans d’autres préparations culinaires asiatiques très parfumées et goûteuses comme à Taïwan, en Thaïlande, au Viêt Nam, au Cambodge et au Laos.

Dans ces régions du monde aux climats tempérés, le végétal est cultivé comme une plante vivace qui reste en place plusieurs années. Par contre, sous nos latitudes et surtout en raison de nos hivers froids, on cultive e Basilic comme une plante annuelle que l’on va remplacer chaque année, et pour cause : à 5°C elle gèle. En saison, pour réussir sa culture, il faut lui garantir deux ou trois petites choses. La plante aime le plein soleil et pour qu’elle s’étoffe bien, pensez à retirer les fleurs qui se développent au détriment des feuilles. Il suffit de pincer entre le pouce et l’index les sommités florales pour que la tige se coupe. Le Basilic aime bien avoir un terrain frais, il va donc falloir suivre l’arrosage. Bien sûr, pas question ici de conserver la terre ou le terreau détrempé, ce n’est pas une plante aquatique ! Du coup, la bonne solution est de pailler le pied avec de la paillette de chanvre ou de la paillette de lin histoire de ne pas passer son temps à arroser notre plante saveur !

Les feuilles de Basilic s'utilisent de préférence crues où elles gardent toute leur saveur, cuites, l’arôme s’atténue ! A vos Basilics…